Le Myanmar, vous connaissez ?

Nos chroniques de la Grande Asie

Le Myanmar, vous connaissez ?

Des fidèles viennent pendant la journée taper la discute avec notre moine Uzadilla, lui laissant des offrandes comme des nouilles instantanées ou du Red Bull…

A peine sortie de l’avion, je découvre un pays totalement différent de ce qu’on a vu en Asie jusque là : les hommes et les femmes portent encore tous le longyi, un habit traditionnel très confortable qui ressemble à une jupe longue. Il y aussi ce maquillage épais et beige porté sur les visages, à la fois attribut de beauté, crème solaire et soin pour la peau, donnant aux Birmanes quelque chose de si précieux. Je suis également marquée par la pauvreté de ce pays resté fermé aux étrangers pendant des décennies.

Bertrand est déjà au Myanmar (c’est le nom officiel de la Birmanie depuis 1989) depuis quelques jours pour réaliser une mission photo/vidéo sur un trek Atalante. Je vais rejoindre le groupe de randonneurs et de la couchette de mon train de nuit, je ne me lasse pas d’observer par la fenêtre les villages et les enfants. On voit bien le paysage défiler, le train roule si lentement !

A Bagan, des centaines de temples en briques rouges s’étendent à perte de vue, construits par les rois de Bagan. Du haut de l’un deux la vue est vraiment grandiose et on s’y balade deux jours à vélo. Notre guide Mya nous explique les rites bouddhistes avec son accent chantant et son large sourire. Chaque homme doit résider à un moment de sa vie dans un temple d’où le grand nombre de moines. Ils sont très respectés et font la quête tous les matins dans la rue pour manger.

Arrivés dans la région du Lac Inlé, on part pour un trek de 3 jours de Kalaw à Pindaya, en suivant la carte secrète que Mya nous a laissée ! Les villageois nous regardent avec curiosité et nous invitent à venir prendre le thé. Le premier soir, on rejoint le monastère prévu juste avant la nuit et le moine qui nous reçoit est étonné de nous voir débarquer sans guide, c’est la première fois qu’il voit ça. Il parle bien Anglais et avec son physique tout rond et souriant, on le trouve très sympa ! On reste donc deux nuits.         
Des fidèles viennent pendant la journée taper la discute avec notre moine Uzadilla, lui laissant des offrandes comme des nouilles instantanées ou du Red Bull… Bertrand apprend le chen lo avec deux jeunes, c’est le sport principal au Myanmar qui consiste à se faire des passes avec une balle en osier.         
On finit le trek parmi une mosaïque de petites parcelles agricoles en bocage. Les charrettes à bœufs emportent les villageois qui moissonnent encore intégralement à la main. C’est une vraie peinture du début du 20ème siècle sous nos yeux.

Changement d’ambiance à Rangoon, la capitale, où les minuscules rues du centre grouillent d’activité, de voitures qui nous klaxonnent, de bus et 2 roues en pagaille sans parler de la nourriture de rue sur tous les trottoirs. En levant les yeux on aperçoit derrière les peintures écaillées l’ancienne splendeur coloniale où la végétation a repris ses droits.
On dort chez Marie, une Française installée ici depuis 3 ans qu’on a rencontrée au Laos. Avec elle, on découvre la vie d’expat’ ! C’est intéressant d’avoir son point de vue sur l’évolution rapide de la ville et aussi sur les élections présidentielles que le parti de la résistante Ang Sang Su Ki vient de remporter pendant notre séjour. C’est un grand moment pour le pays et l’excitation est palpable. Les militaires s’apprêtent à partir dans le calme mais avant leur départ ils ont mis sous cloche la constitution qui ne pourra pas être modifié sans leur futur accord…
On prend finalement le train pour Mawlamayine sur la côte Sud où on découvre une ville comme arrêtée dans le temps sous une chaleur pesante. On part à moto et on fait à nouveau de belles rencontres avec des moines moins orthodoxes qu’on ne croirait qui fument des cigarettes et nous emmènent dans leur gros 4×4 !

La suite de notre périple nous conduira aux Philippines d’ici quelques jours…

 

Rose Debouverie, Décembre 2015

Tags:
6 Comments
  • Debouverie

    2 janvier 2016 at 12 h 06 min Répondre

    Un grand bonjour à vous Rose et Bertand et une très bonne année. Je vous embrasse.

  • Marie

    28 janvier 2016 at 17 h 27 min Répondre

    Plein de bisous de Bordeaux les amis 😉

  • Amelia

    24 mars 2016 at 11 h 58 min Répondre

    Super post… je reve du Myanmar !

    • Bertrand Sinssaine

      25 mars 2016 at 4 h 21 min Répondre

      Merci Amélia. Voyager au Myanmar restera une expérience très forte parmi les pays d’Asie qu’on a pu découvrir ! Je te souhaite de pouvoir y aller bientôt 😉

Ecrivez un commentaire !